1er juillet - Grande boucle de Demigny

Sur le papier, c'était une belle randonnée de 20 km, sans dénivelé important, avec deux tiers en forêt parfaitement adaptés pour se mettre à l'abri du soleil et des 35° affichés en terrain dégagé. Malheureusement pour nous, cette forêt, riche en étangs, était envahie de hordes de mouches, moustiques et taons, qui nous ont forcés à adopter un rythme d'enfer pendant toute la matinée. Pas question de s'arrêter pour se faire dévorer. Heureusement, nous avons pu trouver un coin tranquille, en lisière, pour pique-niquer, et l'après-midi, les insectes se sont montrés un peu moins cruels : les moustiques font la sieste ! La climatisation des voitures fut la bienvenue après les trois-quatre derniers kilomètres en terrain dégagé et ensoleillé.

16 juin - Les gorges de La Canche

Le parcours proposé aux 15 participants débute près du parking de La Verrerie en contrebas d'une courbe de la D 978 sur la commune de Roussillon-en-Morvan. Remonter le cours du torrent, en gros de l'usine hydroélectrique au barrage qui l'alimente par une conduite forcée, tantôt sur l'une, tantôt sur l'autre de ses rives n'est pas chose aisée, non seulement en raison de la pente et de l'étroitesse du sentier mais aussi et principalement en raison des blocs de pierre  enchevêtrés et glissants et des nombreux troncs d'arbres pourrissants qui l'obstruent. A cela s'ajoute l'adrénaline suscitée par les mises en garde à propos de possibles lâchers d'eau. Mais, par beau temps, le décor ( cascatelles incessantes et forêt verdoyante ) justifie les efforts physiques et la prise de risques. La suite de l'itinéraire est plus classique alternant petites routes et chemins tracés dans la forêt morvandelle faite de conifères et de feuillus en cours d'exploitation. Pas évident toutefois de ne pas y commettre une erreur de navigation en consultant carte, descriptif et terrain en son état actuel.

3 juin - Sentier karstique et autour de Montrond-le-Château

Le sentier karstique de Merey-sous-Montrond (25) permet de découvrir, sur une courte distance, grottes, avens, dolines et lapiaz (avec explications). Nous l'avons accompagné d'une boucle de 13 km à travers prairies de fauche et forêts, tirée de Visorando. Le temps était de la partie, entre soleil et nuages, et l'orage a gentiment attendu notre départ. Un seul regret : beaucoup de petites routes sur cet itinéraire, qui permettait une certaine nonchalance.

19 mai- Autour de Chambolle-Musigny

2 randonneuses de Nuits-Saint-Georges sont venues se joindre au 16 adhérents du Club participants à cette randonnée par une belle journée estivale.

Passée la chapelle au pied du Grognot, beau cheminement en fond de la combe ombragée de Chambolle, en montée, avant de découvrir le château d’ Entre-Deux-Monts.

Puis les villages de Corboin et Concoeur, les plantations de petits fruits rouges et les vignes, le point de vue sur la combe d’Orveaux et enfin beau panorama sur Vougeot et son château.

Et enfin la descente sur Chambolle, découvert en sortie de bois.

5 mai - Forêt domaniale et bords de la Cent Fonts à Izeurre

Temps estival pour les 22 participants à cette randonnée d’un peu plus de 19 km au départ d’Yzeurre.

Longue traversée boisée et ombragée en forêt domaniale d’Yzeurre jusqu’à Saulon-la-Chapelle pour trouver la Cent Fonts et la suivre sur sa rive droite jusqu’à Noiron-sous-Gevrey, sur sa rive gauche ensuite. Pause pique-nique bienvenue à l’aire de pique-nique de la forêt du Millénaire .

Cheminement bien agréable dans l’ombre des sous-bois le long du canal de la Cent-Fonts dont le cours a été dévié au XIIIème siècle par les moines de Citeaux pour alimenter de façon régulière en eaux l’Abbaye depuis le lavoir de Saulon-la-Chapelle.

Retour à Yzeurre par le bois de la Brosse puis par les berges de la Varaude et la Rue aux Sœurs.

 

7 avril - De Lantenay à la roche Aigüe par les combes

23 participants pour cette belle randonnée au départ de Lantenay, avec des conditions idéales alliant paysage rocheux, forestiers, grotte, pour parcourir les 18 km et plus de 600 m de dénivelé positif de ce circuit.

Des points de vue exceptionnels depuis les hauteurs de la combe d’Arvaux, des ascensions épiques sur des pentes heureusement sèches, des descentes acrobatiques dans les roches passant par la grotte aux loups, habitée maintenant par les chauve-souris selon la saison et pour terminer cette course, la fameuse échelle permettant d’atteindre le fond de la combe aux mammouths où des apprentis funambules s’essayaient à braver le vertige au-dessus de ces roches impressionnantes.

25 mars- Site médiéval du bois de Cestres

Un peu plus de vingt kilomètres, entre grandes cultures vides et venteuses et une forêt printanière, couverte de perce-neige et de scilles bleutées. Le gargouillis du Ru Blanc puis du Suzon, nous ont accompagné un temps. Le rythme étant vif, nous avons pu pique-niquer, au deux-tiers du parcours, sur le site médiéval du Bois de Cestres ( ferme abandonnée du XIV° siècle ) et, plus loin, faire un détour jusqu'à la fontaine de Parbeuf, trop méconnue. La pluie annoncée par la météo n'est jamais venue et les quatorze participant(e)s sont rentrés pleinement satisfaits.

10 mars - Entre bois, villages et campagne au Nord de Dole

Trajet aller autoroutier sous une pluie fine peu encourageante avec une visibilité vraiment limitée. Au départ du parking du cimetière, nécessité d'enfiler les ponchos ou de couvrir les sacs à dos. Sentiers détrempés et boueux dans les bois.  Ici et là, descriptif et carte pas toujours en parfaite correspondance mais pas d'erreur  de parcours majeure une fois trouvée la cabane des chasseurs de Grédisans sur indication d'un habitant du village. A l'entrée du village de  Chevigny un imposant hangar agricole bienvenu abrite du vent et de la pluie pour l'arrêt casse-croûte. Après, comme annoncé par la météo, le dernier tiers de la rando s'effectue sans pluie et le retour sur Chenôve bénéficie de très belles éclaircies. Rien à voir avec le trajet aller !

18 kilomètres et demi parcourus par les 14 participant(e)s de ce jour.

25 février - Les combes entre Vosne-Romanée et Chambolle-Musigny

Une vingtaine de participants pour cette randonnée ventilée par une bise glaciale. D’abord montée à travers vignes, puis tour de la combe d'Orveaux en évitant un pierrier instable. Nous mettons alors le cap sur la combe Ambin, à travers la lande à moutons. Après avoir atteint le panorama sommital, nous redescendons par une voie très raide et instable avant de rejoindre la route de Chambolle-Musigny. Là nous nous séparons : un groupe attaque le “laminoir”, une montée abrupte avec quelques pas d'escalade, l'autre choisit un détour avec une ascension plus douce, et tous se retrouvent sur le plateau. Nous redescendons alors par la lande, un peu au hasard, vers Chambolle-Musigny, pour enfin pique-niquer au soleil et à l'abri du vent, au dessus du village (vin chaud apprécié). Le retour se fera par les vignes au-dessus du Clos Vougeot.

26 au 28 janvier 2018 - Séjour raquettes aux Hôpitaux-Neufs

20 participants à ce séjour qui a tenu ses promesses en matière de dépaysement au chalet « La Champagne », en autonomie complète en matière d’électricité et de fourniture en eau, mais spacieux, confortable, bien équipé avec des propriétaires accueillants et sympathiques.

 

C’est depuis le parking de la Seigne aux Hôpitaux-Vieux, raquettes au pied que les randonneurs ont rejoint et quitté leur hébergement à 1270 m d’altitude, isolé et bénéficiant d’un point de vue superbe sur le Mont-Blanc et la chaîne des Aravis, pendant que leurs bagages étaient convoyés par la chenillette du chalet.

 

En plus de cet aller-retour, ce sont 2 randonnées, dont une à la journée le samedi qui ont entraîné les adeptes de sport d’hiver sur les pistes et hors pistes jusqu’à la frontière de la Suisse, sur un tapis neigeux atteignant 35 à 40 cm.

 

Fins de journées en toute convivialité, largement pourvues en apéritif et dégustations de toutes sortes, après l’immanquable passage au sauna au feu de bois entrecoupé pour les plus courageux de sorties fugaces et revigorantes en tenue de bain dans la neige alentour.

En résumé, bonne ambiance, bonne chère et bonnes randonnées en raquettes ont été les maîtres-mots de ce traditionnel week-end hivernal.

13 janvier 2018 - Falaises de Saint-Romain et d'Orches

Ce sont 20 randonneurs qui se sont retrouvés au château de Melin pour un circuit prometteur aux points de vue présentés comme inoubliables. C’était sans compter sur la météo qui malgré la promesse d’éclaircies n’a pas tenu son engagement. Partis sous le soleil de Chenôve, un temps plutôt brumeux nous attendait, puis au fil des heures un brouillard épais qui ne nous a quitté que sur la route du retour. Point de panoramas, ni de faucon pèlerin qui niche dans ces falaises ; déception donc mais bonne humeur malgré tout, et une randonnée à refaire sous des cieux plus cléments.

7 janvier 2018 - Circuit de la Combe Souillot et galette

Belle participation pour cette petite randonnée dans l’agglomération, inaugurant cette nouvelle année et l’occasion en ce jour d’Épiphanie, de partager la traditionnelle galette des rois offerte par le Club.

C’est donc 30 de nos adhérents qui ont parcouru les 8 km de ce circuit au départ de « la mare » de Fontaine-les-Dijon, plongeant au cœur des Charmes d’Arans et de ses parcelles de polyculture et retour par le parvis de l’église Saint-Bernard.

5 non-marcheurs nous ont rejoint à la Maison des Sports de Chenôve pour le repas tiré du sac, la galette et la remise de cadeaux au président sortant, Jean-François Chapuilliot, en remerciement de son implication dans le Club pendant 6 années en tant que président et les années précédentes sous la présidence de Jean Ianelli.

Un bon moment de convivialité et de partage.

18 décembre 2017 - Circuit des étangs de la Saône

20 personnes au départ d 'une boucle annoncée  généreusement pour 18 kilomètres et située sur la rive droite de la rivière entre celle-ci et  la forêt, avec longue traversée des Bois Défendus. Par qui ? Pour quoi ? Sur le flanc nord-est du  Bois de Mondragon. Serait-ce l'explication ? Départ du  parking du cimetière  situé entre Athée et Poncey-lès-Athée sur la D 976 en direction des bords de Saône que la montée des eaux due aux dernières pluies empêche de suivre totalement comme prévu. Traversée dudit village en passant auprès de buis-bonsaïs torsadés, pays d'oies sédentaires ou migratrices, susceptibles d'expliquer des calligraphies comme moie ou toie énigmatiques pour qui ne fait que passer. Traversée de champs bordés de fossés profonds dont l'eau frangée de lambeaux d'écume jaunâtre trahit un usage massif d'engrais, de fongicides et autres pesticides. De Hulot ou de Travert, qui aura le dernier mot ? Passés Montarlot  puis Magny avec leurs étangs entr'aperçus, entrée dans les fameux Bois Défendus par des sentiers bordés de houx dont la cueillette est réglementée sinon  interdite. Comment résister à la tentation des baies rouges, lorsqu'il y en a, à l'approche des fêtes de fin d'année ? Le talus de la voie ferrée Auxonne-Pontailler offre le confort de ses parapets pour tirer le repas du sac. Ne reste plus qu'à rejoindre Athée pour tomber sur un calvaire du XIXe siècle dont l'inscription latine interpelle les païen(ne)s déchristianisé(e)s du groupe : » Jesus Christus heri et hodie ipse in saecula » . Tout ça,  du côté d'Athée ! Aussi, comment ne pas croire aux mystères  à l'approche de Noël ?

3 décembre 2017 - A la découverte de Santenay

Une très belle randonnée hivernale, depuis la petite église de Saint-Jean de Narosse, au-dessus de Santenay. Une bonne grimpette pour se mettre en jambes, presque 200 m de dénivelé jusqu'à la Montagne des Trois Croix, avec de belles vues sur la vallée de la Dheune enneigée. Après avoir évité des chasseurs, nous avons longé le rebord du plateau en sous-bois dans une ambiance très hivernale, les arbres et les buissons encore chargés de la neige de jeudi. Belle descente jusqu'au Moulin Sorine (pique-nique avec vin chaud), puis retour par les vignes, en zigzaguant entre les différents hameaux de Santenay.

18 novembre 2017 - En passant par Veuchey

16 participants au départ du port de Pouilly-en-Auxois pour un circuit de 19 km sous un ciel globalement gris, entrecoupé de belles éclaircies.

Belles couleurs d’automne et un passage délicat bien boueux suite aux dernières pluies avant de traverser la ferme médiévale de Veuchey, malheureusement inhabitée.

Repas sur des bancs improvisés agrémenté par du vin et des rouleaux au jambon confectionnés par un des membres qui fêtait son anniversaire.

Retour par la statue de la Vierge et le magnifique point de vue sur Pouilly avant la descente sur le bourg, traversé par la rue surplombant le canal. Traditionnelle photo du groupe sur la passerelle avec vue sur la sortie nord du souterrain du canal long de 3333 m.

Passage par le hangar du toueur, bateau à alimentation électrique qui était mû en se tractant sur une chaîne et qui permettait d’emmener les péniches d’un bout à l’autre du souterrain.

5 novembre 2017 - Boucle des trois châteaux

Si l'on s'en tient strictement au descriptif de son tracé, cette boucle d'une vingtaine de kilomètres ne passe devant l'entrée d'aucun des trois châteaux en question. Il ne s'en faut que de quelques centaines  de mètres  à chaque fois, il est vrai. Il convient donc, pour ne pas rester sur sa faim, d'y ajouter trois aller et retours lorsque, à défaut de la carte, renseignements donnés par les chasseurs en poste, jambes et météo le permettent. Ce fut le cas par deux fois pour les 21 participant(e)s. Belles éclaircies entrecoupées de quelques rudes averses en cette journée pré-hivernale. Conséquence de la sécheresse de l'année prolongée jusque-là, un réservoir de Panthier réduit de plus de la moitié de sa surface habituelle. Conséquence des chasses en cours, une magnifique harde d'une quinzaine de sangliers de différentes tailles fuyant en file indienne tout au long d'un grand pré  avant de traverser, derrière nous, notre petite route pour se réfugier, le temps d'une nuit, dans le parc du château de Commarin.

21 octobre 2017 - Par rigoles et canal de Bourgogne

Pour ce premier jour de vacances de Toussaint et malgré la pluie annoncée par la météo, 14 courageux randonneurs se sont retrouvés dans l’Auxois pour cette balade de près de 19 km

Bien leur en a pris, puisque pas une goutte d’eau n’est venue troubler, ni la marche, ni la pause repas de midi, bien confortablement installés au coin pique-nique du port de Vandenesse-en-Auxois.

Rencontre avec quelques chevreuils dérangés par notre passage et un coq faisan pas plus décidé à se laisser prendre en photo.

Après la rigole d’alimentation du réservoir de Chazilly, au plus bas, puis celle alimentant le canal, tout aussi sèche, le bord du canal nous a conduit au port d’Escommes en passant par la pittoresque écluse « du Grand Pré » et sa collection d’outils anciens décorant la façade ou détournés en sculpture animalière.

8 octobre 2017 - Les rails d'antan

Belle participation pour cette deuxième randonnée de la nouvelle saison malgré la distance et les dénivelés cumulés annoncés : 22 kilomètres et 560 mètres tant positif que négatif.  Un aller et retour de chaque côté de l'Ouche dans son cours supérieur. 24 participant(e)s donc. Ciel gris mais sans pluie et temps doux. Une bonne partie du parcours sur sentiers déjà jonchés de feuilles d'automne dans les bois. Beau viaduc en courbe de  l'A6 à Pont d'Ouche et  traversée des rails d'antan  au retour peu avant Oucherotte.

23 septembre 2017 - A la découverte des vignobles

Pour cause de séjour organisé par la Maison des Sports de Chenôve ayant absorbé une partie de nos effectifs,18 participants seulement dont 2 nouvelles venues en découverte de nos activités ont parcouru les plus de 17 km de ce circuit.

Un soleil généreux et la bonne humeur habituelle ont permis de découvrir les appellations prestigieuses et les couleurs automnales débutantes du vignoble de Savigny-les-Beaune à Ladoix-Serrigny et Pernand-Vergelesses, et leurs châteaux tout aussi connus. Une belle journée pour le plaisir de toutes et tous.

2 au 9 septembre 2017 - Séjour en Auvergne

24 participants pour cette semaine de randonnée en étoile au cœur du Parc Naturel des Volcans d’Auvergne. Des températures fraîches et une couverture le plus souvent nuageuse le matin mais aussi de belles journées ensoleillées finalement sans pluie ont permis de réaliser 7 randonnées avec deux parcours différents le jeudi.

Des lacs de Servières, Guéry, Chambon et Pavin au sommet du Puy de Sancy, les participants ont pu apprécier une nature encore sauvage avec des nuances de vert multiples, des cascades et ruisseaux innombrables, des mûres sauvages à foison sans oublier l’incomparable Saint-Nectaire fermier pour le plaisir des papilles des marcheurs.

Clôture habituelle du séjour le vendredi soir au restaurant du village de Vernet-Sainte-Marguerite, avec une cuisine régionale de qualité, élaborée et servie par un jeune et sympathique restaurateur.

SAISON 2017 /2018