16 février -Circuit des Tart

Rando complètement improvisée quelques jours auparavant, afin d'éviter les chasseurs, mais qui nous a offert quelques vues inédites : un gaulois dans la plaine (revêtu de son cucullus), un groupe d'autruches broutant tranquillement dans la brume matinale, des lièvres filant de tous côtés, une motte féodale, un crochet vers une imposante église du XIX° siècle, et enfin une colonie de coquilles Saint-Jacques dans l'eau claire du ruisseau de Tart. Tout cela sous un  beau soleil, presque printanier.

 

03 Février Autour de Renève - Oisilly

Rando hivernale sous un temps gris, mais peu humide, battue par une bise glaciale qui nous a fait atteindre un record : 4,8 km/h de moyenne. Une partie du parcours empruntant le chemin de halage du canal de la Marne à la Saône a également favorisé cette pointe de vitesse. Le midi, en forêt, nous avons pu redémarrer un feu d'affouagistes pour le pique-nique, ce qui nous a permis de nous réchauffer, à l'abri du vent.

 

19 janvier De Reulle-Vergy à Bévy

Le temps hivernal (brouillard givrant), n’a pas découragé les 23 participants de cette magnifique randonnée. Seul bémol les points de vue ont été gâchés par le plafond bas, en fin de randonnée des coins de ciel bleu sont apparus. Au début en suivant le GR7, nous avons pu voir l’église de Vergy ainsi que les ruines de son château. Plus loin au pied de de la butte de Vergy les ruines de l’abbaye de St Vivant, après avoir traversé le joli petit village de Bévy nous nous sommes engagés dans la forêt où nous avons fait la pause repas. De retour à Reulle Vergy après 14.5km et 448 m de dénivelé positif, nous avons fait une photo de groupe dans le lavoir du village.

 

06 janvier circuit du martin pêcheur - galette du club

35 adhérents par une journée d’hiver clémente ont fait les 8 km de la randonnée urbaine du martin pêcheur. Parc Darcy, jardin de l’arquebuse, long de l’Ouche et du célèbre lac Kir ont jalonné le début du parcours, ensuite la difficulté du jour une petite grimpette pour rejoindre le dessus du lac, traversée du parc des carrières Baquin avant de rejoindre par le dessus de la gare notre point de départ. Cette promenade a été suivie d’une assemblée générale extraordinaire pour voter les nouveaux statuts, puis d’un repas pris en commun à la maison des sports de Chenôve et de la traditionnelle galette des rois en ce jour d’épiphanie.

 

15 décembre - Circuit des biches

Par cette belle journée froide et ensoleillée, 26 randonneurs ont parcourus les 14 km du circuit des biches au départ de Dampierre et Fley. Un début de parcours agréable le long du canal et de la Vingeanne, puis le long du ruisseau La Torcelle, après un passage dans Fontenelle nous avons vu un lavoir (il y en a beaucoup dans la région). Le passage dans le grand bois nous a permis de trouver à sa sortie un endroit  pour pique-niquer sur des chênes fraichement coupés. Après la collation nous avons suivi l’ancienne voie romaine, puis retour aux véhicules sans avoir vu de biches, par contre chevreuil, moutons, chevaux et lamas ont jalonnés le trajet.

 

17 novembre- Le chemin d'entre fermes

24 randonneurs se sont engagés malgré cette journée nationale de blocage sur les chemins d’entre fermes. Soleil et vent frais nous ont aidés à parcourir les 23 km de cette boucle parsemée de fermes dont une fortifiée. Nous avons fait un petit détour pour admirer la source de la Coquille petite rivière naissant au pied d’un cirque. Le retour à Chenôve s’est effectué avec les phares sans aucun barrage.

 

04 novembre- Les buttes de Thil

Belle randonnée automnale en Auxois, un peu gâchée par un brouillard tenace, qui ne s'est levé qu'en tout début d'après-midi. Du coup, pas de vue sur les contreforts du Morvan, depuis la butte de Thil. Le groupe était nombreux (27 personnes), mais nous avons marché à un rythme soutenu sur des chemins bien balisés et sans chasseurs.

 

20 octobre - Sentier des deux vierges

Par cette belle journée d’automne très ensoleillée, 25 randonneurs ont marché dans la campagne Haute-Saônoise, accompagnés sur une partie du parcours par des chiens de chasse, où leurs clochettes rappelaient leur présence.

Les 17,500 km et 344 m de dénivelé ont été parcourus à une vitesse moyenne de 4,5 Km/h. Vierges ,cabote, tumulus, chasseurs ont jalonné cette balade chaude pour la saison.

7 octobre - Soussey-sur-Brionne

Malgré des prévisions météorologiques peu engageantes, pas de pluie durant cette randonnée entre Brionne et Brenne, les intempéries annoncées s'étant produites de nuit pour s'achever au matin avant le départ. Moins de 400 mètres de dénivelée tant positive que négative, de quoi monter sur le plateau séparant les deux vallées et d'en redescendre par deux fois. Seul petit problème, la disparition de quelques tronçons du parcours d'origine, obligeant à contourner certaines pièces de champs, de surcroît récemment ensemencées. Aucun village traversé à part Soussey, juste une ou deux fermes plus ou moins côtoyées et quelques coups de feu de chasses en marge du parcours. Bref, une belle randonnée d'un peu plus de 18 kilomètres sur chemins le plus souvent empierrés avec deux beaux passages en forêt. De quoi satisfaire les 19 participants, licencié(e)s ou en découverte. Deux forfaits seulement.

23 septembre - Le bout du monde

Un très bel itinéraire que ce tour complet de la combe de Cormot-Vauchignon, un peu sportif, voire parfois aérien. Il nous a offert des points de vue magnifiques sur la Saône-et-Loire voisine et des rencontres inopinées avec des grimpeurs dont la tête surgissait, à nos pieds, au sommet d'une falaise.

Las, la cascade du Bout du Monde était à sec, mais la grotte de la Tournée laissait échapper un mince filet d'eau. Le retour par le plateau fut venteux à souhait : giflés par les premières feuilles mortes, nous plongeâmes sur Nolay, en déplorant au passage la ruine de la chapelle Saint-Philippe. A refaire sans se lasser !

1er au 8 septembre - Séjour à Sainte-Jalle

Difficile de résumer en quelques lignes ce séjour de randonnées en étoile à partir de Sainte-Jalle en Drôme provençale.

En mots :

Région et paysages superbes, soleil et chaleur si on excepte une petite averse jeudi matin, gîte confortable idéalement situé à la sortie du village au milieu des champs, ambiance conviviale comme à l’accoutumée, bonne chère et boissons ad'hoc.

En chiffres :

20 participants, plus de 80 kilomètres parcourus, plus de 3700 m de dénivelé positif cumulé et plus de 1400 photos et vidéos projetées tous les soirs sur le téléviseur du salon.

SAISON 2018 / 2019 

25 août - Le Vieux-Saint-Pierre

En décalage complet avec les chaleurs caniculaires de ces dernières semaines c’est avec un temps automnal que 15 de nos adhérents ont parcouru les 18 km de ce circuit au départ de Thury.

Le but de cette randonnée était l’église du XI ème siècle du Vieux Saint-Pierre que la gardienne des lieux nous a ouvert pour apprécier les effets sonores et visuels contant l'histoire de ce monument.

C’est aussi à son abord que le repas a été pris, malheureusement troublé par une averse, la seule de la journée.

Mais rien n’a pu entacher la bonne humeur, en partie grâce aux nombreuses et abondantes cueillettes de mûres pour régaler les gourmands, et par la curiosité d’un troupeau de génisses qui nous a accompagné sur le chemin du retour à Thury.

4 août - Vauban et l'Abbaye-de-le-Pierre-Qui-Vire

Treize courageux randonneurs, auxquels s'était joint Baptiste, 16 ans, petit-fils du secrétaire, ont bravé la canicule, pour parcourir la vingtaine de kilomètres de cette randonnée.

Heureusement, après Quarré-les-Tombes et ses sarcophages remarquables ceinturant l’église, la seconde partie du parcours était plus boisée.

Pause méridienne dans un pré ombragé et agréablement ventilé en lisière de bois, avant d’arriver à Trinquelin et suivre et se rafraichir dans le ruisseau et les gorges du même nom jusqu'à l'Abbaye-de-la-Pierre-Qui-Vire.

Visite rapide, les uns de l’église, les autres de la boutique et bibliothèque, avant de refaire le plein d’eau pour regagner le point de départ à Saint-Léger-Vauban, village natal du Maréchal Vauban.

21 juillet - Uchon, le pays des rochers

13 randonneurs pour cette balade estivale d’une vingtaine de kilomètres au départ de Uchon, surnommé la perle du Morvan.

Les chaleurs torrides des jours précédents avaient pour l’occasion fait place à des températures plus clémentes permettant d’apprécier pleinement les panoramas exceptionnels depuis les rochers du Carnaval ou de la table d’orientation.

Passage obligé par la fontaine miraculeuse, la source de la sainte-Vierge, avant le pique-nique.

Petit détour par la chapelle de la Certenue, bien restaurée extérieurement mais malheureusement fermée, puis la croix de Montrion avant le retour par les étangs de Vauvillard, du Prieuré et l’Etang Neuf pour retrouver les voitures au parking de l’Auberge de Messire Jean.

 

1er juillet - Grande boucle de Demigny

Sur le papier, c'était une belle randonnée de 20 km, sans dénivelé important, avec deux tiers en forêt parfaitement adaptés pour se mettre à l'abri du soleil et des 35° affichés en terrain dégagé. Malheureusement pour nous, cette forêt, riche en étangs, était envahie de hordes de mouches, moustiques et taons, qui nous ont forcés à adopter un rythme d'enfer pendant toute la matinée. Pas question de s'arrêter pour se faire dévorer. Heureusement, nous avons pu trouver un coin tranquille, en lisière, pour pique-niquer, et l'après-midi, les insectes se sont montrés un peu moins cruels : les moustiques font la sieste ! La climatisation des voitures fut la bienvenue après les trois-quatre derniers kilomètres en terrain dégagé et ensoleillé.

16 juin - Les gorges de La Canche

Le parcours proposé aux 15 participants débute près du parking de La Verrerie en contrebas d'une courbe de la D 978 sur la commune de Roussillon-en-Morvan. Remonter le cours du torrent, en gros de l'usine hydroélectrique au barrage qui l'alimente par une conduite forcée, tantôt sur l'une, tantôt sur l'autre de ses rives n'est pas chose aisée, non seulement en raison de la pente et de l'étroitesse du sentier mais aussi et principalement en raison des blocs de pierre  enchevêtrés et glissants et des nombreux troncs d'arbres pourrissants qui l'obstruent. A cela s'ajoute l'adrénaline suscitée par les mises en garde à propos de possibles lâchers d'eau. Mais, par beau temps, le décor ( cascatelles incessantes et forêt verdoyante ) justifie les efforts physiques et la prise de risques. La suite de l'itinéraire est plus classique alternant petites routes et chemins tracés dans la forêt morvandelle faite de conifères et de feuillus en cours d'exploitation. Pas évident toutefois de ne pas y commettre une erreur de navigation en consultant carte, descriptif et terrain en son état actuel.

3 juin - Sentier karstique et autour de Montrond-le-Château

Le sentier karstique de Merey-sous-Montrond (25) permet de découvrir, sur une courte distance, grottes, avens, dolines et lapiaz (avec explications). Nous l'avons accompagné d'une boucle de 13 km à travers prairies de fauche et forêts, tirée de Visorando. Le temps était de la partie, entre soleil et nuages, et l'orage a gentiment attendu notre départ. Un seul regret : beaucoup de petites routes sur cet itinéraire, qui permettait une certaine nonchalance.

19 mai- Autour de Chambolle-Musigny

2 randonneuses de Nuits-Saint-Georges sont venues se joindre au 16 adhérents du Club participants à cette randonnée par une belle journée estivale.

Passée la chapelle au pied du Grognot, beau cheminement en fond de la combe ombragée de Chambolle, en montée, avant de découvrir le château d’ Entre-Deux-Monts.

Puis les villages de Corboin et Concoeur, les plantations de petits fruits rouges et les vignes, le point de vue sur la combe d’Orveaux et enfin beau panorama sur Vougeot et son château.

Et enfin la descente sur Chambolle, découvert en sortie de bois.